User Login Enregistrement Mot de passe perdu ?!
Please waiting ...

Retraite de discernement ignacienne

Du 15 au 21 janvier, les séminaristes en deuxième année de philosophie étaient conduits à suivre une retraite prêchée par deux Pères jésuites à l’abbaye Sainte-Marie-du-désert, abbaye de trappistes. Le but de notre retraite était double : renforcer notre vie de prière par quatre temps d’oraison chaque jour sur l’Évangile selon saint Marc ; et discerner à partir de la méditation des Saintes Écritures, la volonté de Dieu sur chacun d’entre nous : qu’allons-nous demander de faire l’an prochain ?

Nous arrivons à un stade particulier de la formation, qui nécessite une écoute attentive de l’appel de Dieu. Chacun devra choisir quelle demande il va adresser à l’Église à travers l’Évêque et le Supérieur.

Il est possible soit de continuer le séminaire en entrant dans le cycle de théologie, soit de faire une interruption temporaire du séminaire, pour faire un stage. À l’étranger ou en paroisse, le stage a pour but d’affermir la vocation et l’appel de Notre-Seigneur en lui donnant plus de maturité, et d’avoir une expérience supplémentaire en paroisse ou en humanitaire. Bien sûr, les séminaristes accueillent aussi comme volonté de la Providence la demande faite en retour par le Séminaire, qui peut parfois s’opposer à toutes leurs prévisions ! Tel est l’abandon à l’autorité maternelle de l’Église, et c’est un premier pas vers l’obéissance que nous promettrons à notre Évêque le jour de l’ordination.

Ainsi, en nous inspirant des Exercices spirituels de saint Ignace, nous avons cheminé cinq jours avec la Parole de Dieu, la lisant et la méditant, la faisant travailler en nous. Les deux Pères nous accompagnaient de leurs conseils que nous allions solliciter tous les jours, afin d’améliorer personnellement notre relation à Dieu, ce « commerce d’amitié intime avec ce Dieu dont on se sait aimé » disait sainte Thérèse d’Avila en définissant l’oraison. C’est dans l’oraison silencieuse que Dieu parle, c’est là que nous avons essayé de l’écouter, pour accomplir sa sainte Volonté, pour le salut des âmes et sa plus grande gloire !

Jean-Baptiste H.

 

 

 

 

JoomShaper