User Login Enregistrement Mot de passe perdu ?!
Please waiting ...

Le mot du Supérieur


Le séminaire

Un temps pour discerner…

Le séminaire, avant d’être un lieu, est d’abord un temps donné à des jeunes (ou moins jeunes) pour discerner l’appel du Seigneur et se préparer à y répondre. Le plus décisif est ce que le Seigneur lui-même fait surgir dans les cœurs.

Dans l’Eglise et au sein d’un presbyterium…

Si leur désir se confirme, au service – c’est l’étymologie du mot ministre – du Peuple de Dieu, à l’appel de l’évêque, ces jeunes deviendront prêtres et rejoindront ainsi le presbyterium, l’ensemble des prêtres d’un diocèse. Avec eux, ils seront appelés à vivre la charité du bon Pasteur en face et au milieu de leurs frères. Le séminaire apprend à vivre le ministère en collaborant avec les confrères et, plus largement, avec tous les chrétiens.

Acquérir des compétences…

Le séminaire est donc un temps pour acquérir les compétences nécessaires pour exercer avec fécondité le ministère qui sera confié : humaines, communautaires, intellectuelles, pastorales et spirituelles. Il ne s’agit pas de fournir des hommes sans défauts ayant toutes les compétences requises ! Ce serait impossible et inhumain. Le Seigneur lui-même n’a pas agi ainsi avec le collège des Apôtres, loin de là. La fréquentation habituelle du Seigneur – devenir son ami –, l’apprentissage d’une authentique vie fraternelle au sein d’une communauté, le discernement des charismes et le développement des talents habituent le séminariste à se remettre entre les mains d’un Autre. Il confie son projet au Seigneur et à son Eglise. Le séminaire vérifie si le jeune a les aptitudes requises et tient régulièrement son évêque informé.

Etre signe…

Par l’ordination (imposition des mains et prière de l’évêque), le jeune prêtre sera envoyé « aux affaires du Seigneur » et d’une Eglise concrète. Le séminaire le prépare à être, pour les hommes de ce temps, signe de Dieu et du salut qu’on ne se donne pas à soi-même mais qu’on reçoit du Seigneur.

Un lieu…

Le séminaire est donc aussi un lieu de vie. Il permet au jeune de vivre avec d’autres jeunes venant d’horizons variés, de confronter et d’éprouver sa vocation, d’affermir joie et fraternité. Il n’est pas le seul lieu où le séminariste vit puisqu’il vit aussi des expériences pastorales concrètes (paroisses, camps, mouvements,…).

JoomShaper